Denis Da Conceicao Courpotin exhorte à l’observance des mesures contre la Covid-19 au Bénin

Denis Courpoutin Da Conceicao

L’ONG Action Plus Sida Santé n’est pas restée insensible à la situation qui sévit dans le monde. A travers une interview, son responsable, le chargé de mission du président Talon, Dénis Da Conceicao Courpoutin invite la population béninoise à suivre les règles d’hygiène pour éviter la propagation de l’épidémie. De même,  l’expert en santé publique indique la voie à suivre et, donne des conseils pratiques.

odd-afrique.com : D’où vient ce virus, appelé Coronavirus ?

Denis Da Conceicao Courpotin : C’est un virus qui a été transmis à Wuhan en Chine de l’animal à l’homme. Il était présent chez l’animal sans pouvoir infecter l’Homme et, en se modifiant, il a pu le contaminer.

Comment est-il passé de l’animal à l’homme et comment se répand-il aussi rapidement ?

D’une manière générale, il faut savoir que le virus vit très peu de temps (quelques heures). Dès qu’il est présent dans le corps, il doit se multiplier très rapidement pour survivre.  Et c’est dans cette multiplication rapide qu’une mutation peut se produire et rendre le virus capable d’infecter l’homme.

Une fois chez l’homme, il a été démontré que ce coronavirus se transmet d’homme à homme par les gouttelettes transmises par l’air (postillons, éternuements…) ou par les mains qui ont touché le visage avant de toucher un objet (poignée de porte, paquet…) qui sera touché par quelqu’un d’autre, de façon identique à celui de la grippe.

Les premières victimes ont été le personnel soignant qui recevait et s’occupait de ces malades. L’épidémie est partie de Wuhan en Chine, ville de 11 millions d’habitants vivant les uns très près des autres dans la vie quotidienne (transports, centres commerciaux, marchés). De là, elle s’est répandue à la Chine entière puis à l’ensemble du monde (pandémie), du fait des voyages et des nombreux échanges entre pays.

Lorsqu’une personne est infectée, il faut une période d’une dizaine de jours (de 5 à 14) durant laquelle le sujet semble bien portant mais transmet déjà le virus (c’est la période dite d’incubation). Ne se sachant pas malade, le porteur du coronavirus continue de mener une vie normale, voyage et infecte à son tour de nombreuses personnes autour de lui. Conscient de cette situation, les autorités chinoises ont décidé d’empêcher les gens de sortir de chez eux.  C’est ce qu’on appelle le confinement. A situations exceptionnelles, mesures exceptionnelles pour limiter la propagation de l’épidémie.

Quelles sont les mesures prises au Bénin ?

Très tôt, conscient du risque, le gouvernement du Bénin a pris le problème à bras le corps à travers des mesures préventives, de prise en charge des cas suspects, de sensibilisation et d’informations sur la mise en place d’un plan d’urgence Covid 19. Le conseil national de lutte contre le VIH /sida, la tuberculose, le paludisme, les hépatites, les IST et les épidémies (CNLS  TP) via son secrétariat  à travers le Projet Régional d’amélioration des Systèmes de Surveillance des Maladies (REDISSE), a mis en service des numéros d’alerte coronavirus pour informer et prendre en charge les personnes dans le dispositif en lien étroit avec le Ministère de la Santé. Numéros à appeler : 95 36 11 07 ; 51 02 00 00 ou 51 04 00 00.

Les mesures en cours de mise en œuvre sont entre autres, de contrôler l’entrée des passagers dans les aéroports ; prise de température, fiche de renseignements (lieu de départ, existence de fièvre ou de signes évoquant la maladie comme la toux, le rhume, les courbatures) ; isoler les personnes suspectes de la maladie en provenance de Chine ou d’un pays à risque ou ayant été en contact avec une personne malade ou suspecte de la maladie. C’est ce qu’on appelle la quarantaine qui dure en réalité 14 jours. Des mesures ont été prises pour prendre en charge ces personnes ; aider à l’auto isolement des personnes en provenance des pays à risque et qui ne présentent aucun signe de la maladie. Cet auto-isolement également de 14 jours au moins se fait en demandant à la personne de ne pas quitter son domicile pendant toute cette période ; faire le diagnostic chez les personnes suspectes à partir d’un prélèvement nasal ou d’une prise de sang à la recherche d’anticorps ; sensibiliser la population sur les gestes de prévention à savoir : porter un masque si on tousse ou si on se sent « enrhumé ». Le masque protège les autres en évitant les postillons ou les projections dans l’air lors des éternuements.  Il n’empêche cependant pas d’attraper le virus ; se laver fréquemment les mains et surtout dès qu’on revient d’un lieu public ; ne pas s’embrasser, ni se serrer la main ; essayer de garder rigoureusement une distance de 1 mètre environ avec toutes les autres personnes dans un lieu public ; ne pas se toucher le visage ; tousser ou éternuer dans son coude ; utiliser des mouchoirs en papier et les jeter immédiatement dans une poubelle.

Pour le moment, il n’existe aucun traitement approprié, ni aucun vaccin à ce jour. Seul le respect rigoureux des consignes d’hygiène peut protéger et sauver des vies. Nous devons donc rester vigilants et respectueux des décisions Gouvernementales prises lors des Conseils des Ministres dont les objectifs primordiaux sont de protéger la population en évitant la propagation du virus Covid 19. Il est fait appel à notre sens de responsabilité et de solidarité pour faire face à cette conjoncture de crise sanitaire mondiale. L’auto-isolement responsable et rigoureux sera une preuve d’amour pour nous-mêmes, nos proches et notre entourage.

Quelles sont les recommandations à l’endroit de la population ?

Sont à risque les personnes fragiles, les vieillards, les personnes immunodéprimées, les personnes porteuses d’autres maladies comme le diabète ou ayant des problèmes respiratoires. C’est chez ces personnes que la maladie peut être grave voire mortelle (environ 5% de formes graves). Je vous rappelle que la grippe tue ainsi plus de 5000 personnes par an en France, malgré l’existence d’un vaccin. C’est pour cela qu’il est important de ne pas s’affoler malgré la gravité potentielle de la maladie du Coronavirus. 95% des gens guérissent spontanément en quelques jours ; aller en consultation  si l’on pense avoir des signes de la maladie et qu’on a été au contact d’une personne exposée ; déclarer tous les cas de malades diagnostiqués ; ne pas hésiter à appeler les numéros d’alerte coronavirus surtout si on a du mal à respirer ; contrôler que les numéros d’alerte sont effectivement fonctionnels, efficaces et prompte à la réaction si on pense que cette démarche peut sauver la vie d’une personne malade en difficulté.

La virulence du coronavirus perturbe le fonctionnement du monde, nous devons promouvoir la sensibilisation éducative et préventive et, éviter la stigmatisation des populations des continents déjà affectés par la maladie.  Tout ceci en continuant à promouvoir la mondialisation et à maintenir l’équilibre social et économique indispensable au développement de nos pays.

Avez-vous une préoccupation personnelle à aborder ?

Je voudrais tout d’abord remercier le président Patrice Talon et le gouvernement pour les mesures prises afin de protéger le peuple du Bénin de ce virus mortel. Je voudrais aussi remercier l’ensemble des partenaires techniques et financiers et les acteurs de la coopération bilatérale mais aussi et surtout, les soignants et paramédicaux qui se consacrent à cette lutte contre le virus Covid 19 et à toute la population qui, consciente du danger, respectera les mesures qui empêcheront l’extension de la maladie sur le territoire et dans la sous-région. Si, au nom de la solidarité nationale et internationale, nous mettons en pratique les recommandations des professionnels de Santé et des autorités, nous pourrons grâce à cet effort collectif réduire au maximum l’impact de ce virus.

Chers parents, chers enseignants, chers ami,  aidez-nous à protéger les enfants et nos proches en nous lavant les mains régulièrement à l’eau et au savon. « Oui, c’est tous ensemble, solidaires, qu’il sera possible de vaincre ce virus » 

Interview réalisée par Nafiou OGOUCHOLA

78

Be the first to comment on "Denis Da Conceicao Courpotin exhorte à l’observance des mesures contre la Covid-19 au Bénin"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*