« take or pay » : Le Nigeria a perdu 654 millions $ en cinq ans

Le Nigeria a perdu en cinq ans, au moins 240 milliards de nairas, soit plus de 654 millions $ en raison de contrats désavantageux signés avec cinq des 25 compagnies de production électrique opérant sur son territoire. Selon les contrats signés entre les parties, le pays applique la formule de « Take or pay », qui inclut qu’elle paie pour une quantité précise indépendamment de la consommation ou non de l’énergie payée. Une condition instaurée lors de la séparation des fonctions de production et de distribution électrique dans le pays et qui s’est maintenue sous la pression des organisations.

Les GenCos ont également obtenu du gouvernement le versement d’une garantie souveraine déposée auprès de banques internationales et dans lesquelles elles peuvent se faire payer en cas de défaillance. « Le pire dans tout cet accord est que le gouvernement continue de signer des accords d’achat d’électricité contraignant avec des compagnies de production pour une durée de plus de 20 ans. Ces accords portent sur une puissance de 35 000 MW environ alors que la compagnie de transmission électrique nationale a une capacité maximale de 5 000 MW », a confié à Vanguard une source proche de l’affaire.

Ornella OUEDRAOGO

114

Be the first to comment on "« take or pay » : Le Nigeria a perdu 654 millions $ en cinq ans"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*