‘’Hygiène des mains pour tous’’ : Déclaration conjointe de Henrietta Fore et Tedros Adhanom Ghebreyesus

Henrietta Fore et Tedros Adhanom Ghebreyesus

Déclaration conjointe de la Directrice exécutive de l’Unicef, Henrietta Fore, et du Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, à l’occasion du lancement de l’initiative conjointe «Hygiène des mains pour tous»

«Pour contrôler COVID-19, nous devons rendre l’hygiène des mains accessible à tous» – UNICEF et OMS

Alors que le monde lutte pour faire face à une nouvelle maladie, l’un des outils les plus efficaces pour prévenir sa propagation est également l’un des plus élémentaires. L’hygiène des mains n’a jamais été aussi critique, non seulement pour combattre le COVID-19, mais pour prévenir toute une série d’autres infections. Pourtant, près de six mois depuis le début de la pandémie, les communautés les plus vulnérables du monde n’ont toujours pas accès à une hygiène de base des mains.

Selon nos dernières données, la majorité des personnes dans les pays les moins avancés courent un risque immédiat d’infection au COVID-19 en raison d’un manque d’installations d’hygiène des mains. Dans les 60 pays à haut risque, 2 personnes sur 3 – 1 milliard de personnes au total – ne disposent pas d’installations de lavage des mains de base avec du savon et de l’eau à la maison. Environ la moitié sont des enfants.

Trop souvent, les écoles, les cliniques, les hôpitaux et autres espaces publics manquent également d’installations d’hygiène des mains, mettant en danger les enfants, les enseignants, les patients et les agents de santé. À l’échelle mondiale, 2 établissements de santé sur 5 n’ont pas d’hygiène des mains dans les points de soins.

Nous ne pouvons pas exagérer la menace.

Beaucoup de ceux qui n’ont pas accès au lavage des mains de base vivent dans des conditions surpeuplées et désespérément pauvres. Même avant la pandémie, les enfants et les familles se heurtaient à des obstacles pour accéder aux services de santé et d’hygiène. Maintenant, le grave risque de COVID-19 menace de nouvelles souffrances et la propagation de cette maladie mortelle.

Si nous voulons contrôler COVID-19, nous devons rendre l’hygiène des mains accessible à tous. C’est pourquoi nous lançons une nouvelle initiative mondiale pour faire avancer le monde vers le même objectif: soutenir les communautés les plus vulnérables avec les moyens de protéger leur santé et leur environnement.

Nous joignons nos efforts à ceux d’autres partenaires internationaux, des gouvernements nationaux, des secteurs public et privé et des organisations de la société civile pour garantir la disponibilité de produits et services abordables, en particulier dans les zones défavorisées, et pour permettre une culture de l’hygiène.

Les plans d’intervention de santé publique et les plans de réouverture doivent associer la distance physique et d’autres mesures de contrôle à l’hygiène des mains et à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, et doivent atteindre les communautés les plus vulnérables.

Nos équipes développent des feuilles de route nationales complètes et engagent des ressources humaines et financières pour soutenir les efforts de mise en œuvre aux niveaux mondial et local. Les équipes spéciales faciliteront l’apprentissage et l’échange de connaissances, tandis que les parties prenantes multisectorielles renforceront les programmes d’hygiène et suivront les progrès mondiaux. Les dirigeants et les mobilisateurs communautaires conseilleront sur les stratégies et plaideront pour leur mise en œuvre. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons réaliser l’hygiène universelle des mains.

Nous devons également augmenter les investissements dans l’hygiène, l’eau et l’assainissement, ainsi que dans la prévention et le contrôle des infections. Nous exhortons les pays à intensifier, systématiser et institutionnaliser l’hygiène des mains et à nous engager à renforcer l’environnement propice, à fournir des produits et services essentiels et à promouvoir activement les pratiques d’hygiène dans le cadre d’un ensemble d’actions qui sauvent des vies.

La pandémie de COVID-19 a révélé une vérité inconfortable: trop de gens dans le monde ne peuvent tout simplement pas se laver les mains. Mais nous pouvons aider à réduire la propagation, et nous pouvons empêcher que les futures maladies infectieuses suivent une voie similaire. Cela commence par s’assurer que tout le monde, partout dans le monde, a accès à des installations d’hygiène des mains de base avec du savon et de l’eau propre ou des produits à base d’alcool dans les maisons, les écoles et les établissements de santé.

72

Be the first to comment on "‘’Hygiène des mains pour tous’’ : Déclaration conjointe de Henrietta Fore et Tedros Adhanom Ghebreyesus"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*