La Covid-19 pourrait accroître l’effectif des enfants travailleurs

L’effectif des enfants qui travaillent a baissé de 94 millions depuis 2000. Mais c’est un acquis qui est aujourd’hui menacé du fait de la pandémie de la Covid-19. En effet, selon une étude conjointe de l’Organisation internationale du Travail (OIT) et de l’Unicef, des millions d’enfants supplémentaires risquent d’être contraints de travailler en raison de la crise de la Covid-19. Ce qui  pourrait conduire, pour la première fois en vingt ans, à une hausse du travail des enfants.

Les enfants déjà obligés de travailler pourraient avoir à le faire en augmentant le nombre d’heures ou en subissant une dégradation de leurs conditions de travail, indique le rapport. Un plus grand nombre d’entre eux pourraient se voir contraints de se retrouver dans les pires formes de travail des enfants, ce qui leur fait courir des risques importants en matière de santé et de sécurité. «Lorsque la pauvreté augmente, que les écoles ferment et que la disponibilité des services sociaux est en recul, un plus grand nombre d’enfants se retrouvent poussés vers le monde du travail. Au moment où nous réinventons ce que sera le monde d’après-COVID, nous devons nous assurer que les enfants et leurs familles disposent des moyens nécessaires pour surmonter des épreuves similaires dans l’avenir. On peut changer la donne grâce à une éducation de qualité, des services de protection sociale et de meilleures opportunités économiques », a soutenu la directrice générale de l’Unicef, Henrietta Fore.

«Au moment où la pandémie saborde le revenu des familles, beaucoup d’entre elles pourraient recourir au travail des enfants si on ne leur vient pas en aide», a confié le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder. «En temps de crise, la protection sociale s’avère vitale car elle permet de venir à la rescousse des plus vulnérables. Il est donc véritablement essentiel d’intégrer la question du travail des enfants dans le cadre plus large des politiques en matière d’éducation, de protection sociale, de justice, de marché du travail ainsi que des droits humains et des droits au travail», a-t-il conclu.

Selon l’étude, la COVID-19 pourrait entraîner une hausse de la pauvreté ainsi qu’une augmentation du travail des enfants au fur et à mesure que les familles se retrouvent obligées d’avoir recours à tous les moyens pour survivre. Plusieurs études montrent qu’une hausse d’un point de pourcentage de la pauvreté conduit à une augmentation d’au moins 0,7 pour cent du travail des enfants.

Ahmed KITOYI

152

Be the first to comment on "La Covid-19 pourrait accroître l’effectif des enfants travailleurs"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*