Nelson N’Holle : « NCE Afrique veut être la première plateforme participative pour faciliter l’accès aux financements »

L'associé & directeur des cabinets NCE et Growth Continue, Nelson N'Holle Training Sarl, Nelson N’Holle

(Et figurer dans le top 5 des cabinets de référence internationale d’ici 2030)

Les entrepreneurs ont souvent besoin de se faire accompagner dans le développement de leurs activités par des hommes et femmes qui les suivent et leur procurent des conseils avertis afin de leur permettre d’être toujours sur la ligne de l’accomplissement des performances. Ainsi, des cabinets conseils fleurissent-ils pour le bonheur des entrepreneurs. En Côte d’Ivoire, un cabinet-conseil s’illustre par le dynamisme de ses membres et le leadership de son responsable. Ingénieur financier de formation, diplômé DECS de l’INP-HB de Yamoussoukro et exerçant en tant qu’associé & directeur des cabinets NCE et Growth Continue Training Sarl, Nelson N’Holle, s’est prêté à nos questions afin de renseigner sur ses activités, ses motivations et les perspectives de ses affaires. Lire ci-dessous, l’intégralité de ses propos.

oddafrique.info : Donnez-nous un bref aperçu de votre parcours professionnel.

Nelson N’Holle : Je suis titulaire d’un BAC C, major ex-aequo en 2012. J’ai ensuite intégré la meilleure école de Côte d’Ivoire, l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro sur un concours très sélectif de 12.000 candidats pour 700 places. Après deux années de classes préparatoires option commerce, j’intègre les Etudes comptables supérieures (ECS) pour y faire le cycle Ingénieur après mon admission au concours interne des écoles d’ingénieurs.

Une fois sorti de l’école, j’ai effectué juste un stage de validation de mon mémoire et ensuite je me suis lancé dans l’aventure entrepreneuriale dès Mars 2017 en créant le Cabinet NCE. Aujourd’hui, en 2020, je suis associé & directeur de la filiale Growth Continue Training  Sarl, revendeur agréé chez PECB et Oo2 Formations & Consulting. J’interviens en tant que Business developer chez myBeatus, une société basée à Londres, et Muka une société basée en Turquie.

Pourquoi avez-vous choisi de faire carrière dans le coaching ?

J’ai choisi de faire carrière dans le coaching afin de combler le besoin de manque de formation personnalisée ; suivi et évaluation des actions posées par certains professionnels ou chefs d’entreprise.

Comment peut-on présenter le groupe NCE ?

Le groupe NCE est aujourd’hui devenu une référence en Afrique de l’ouest en termes de formations et conseils. Le groupe est devenu international grâce aux grands partenariats signés avec des organismes tels que PECB ou des multinationales telles que Oo2 Formations & Consulting ou encore Growth Continue Consulting avec qui nous collaborons stratégiquement et étroitement.

Quelles sont les missions assignées au département Afrique de NCE ?

Le département Afrique de NCE s’est assigné pour mission de lutter contre le chômage des jeunes en devenant le premier pôle d’insertion professionnelle des étudiants admissibles au BTS, Licence et Master.

Quels sont les objectifs que s’est fixés le groupe NCE sur le plan mondial et sur le plan africain en particulier ?

Sur le plan mondial, NCE souhaite devenir un fournisseur mondial de premier plan en termes de coaching et en Afrique, singulièrement, devenir la première plateforme de finance participative pour permettre aux jeunes d’avoir accès à des financements pour lancer leurs activités notamment les projets à forte valeur ajoutée.

Quel bilan pouvez-vous faire de NCE Afrique ?

Le parcours est encore long, mais NCE est satisfait d’avoir transformé, depuis 2017, environ 1 000 jeunes en leaders et prêts à offrir des compétences opérationnelles aux entreprises. Cependant, NCE continue à donner le meilleur de lui-même afin de figurer dans le top 5 des cabinets de référence internationale d’ici 2030.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans l’exercice de vos activités ?

Beaucoup de difficultés ; mais particulièrement la corruption ; l’accès difficile aux marchés ou appels d’offre ; les déplacements difficiles dus aux embouteillages dans la capitale économique ; difficultés à mobiliser des ressources humaines qui veulent travailler en commençant par le bas de l’échelle pour grandir.

Comment gérez-vous la crise liée à la Covid-19 ?

J’ai, avec mon équipe, anticipé la crise et mis en place un plan de riposte post covid.

Quelles solutions préconisez-vous pour aider les entreprises et opérateurs économiques d’Afrique à relancer leurs activités post-Covid-19 ?

On ne peut pas grandir ou aller loin tout seul. Alors, j’invite les entreprises ou entrepreneurs en difficulté, à ouvrir leur capital à des potentiels investisseurs (qui vont injecter des fonds de reprise d’activités). Aussi, cette crise sanitaire nous a enseigné le fait d’être proactif et surtout d’épargner ; car on ne sait jamais.

Quels sont vos projets à court, moyen et long terme ?

Je vais rester un peu discret à ce niveau, mais je rêve de mettre NCE à un niveau supérieur et devenir le leader dans son domaine d’activités, le conseil, d’ici 2030.

Avez-vous une préoccupation particulière à aborder ?

Oui, concernant la corruption et les accès difficiles aux marchés notamment les appels d’offre qui tuent les entreprises débutantes, les Toutes petites entreprises (TPE), les commerçants, etc. Il faut y mettre un frein. Sinon un terme. Cordialement.        

Interview réalisée par Daphnée OUNSOUGAN

561

1 Comment on "Nelson N’Holle : « NCE Afrique veut être la première plateforme participative pour faciliter l’accès aux financements »"

  1. Très bel article, j’invite tous les jeunes africains à lire et à tirer des leçons. N’hésitez pas à partager et donner vos points de vue.
    Cordialement
    M. Nelson N’HOLLE.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*