Covid-19 : L’Afrique centrale doit revoir son modèle économique sinon sa croissance avoisinera -4,3% selon la BAD

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina

La Banque africaine de développement (BAD) a présenté les ‘’Perspectives économiques en Afrique centrale 2020’’ le jeudi 16 juillet 2020 lors d’une visioconférence. A en croire le résumé du rapport, l’Afrique centrale doit changer le mode de fonctionnement de son économie.

Les pays d’Afrique centrale devraient mettre en œuvre des programmes de développement de compétences et de capacités nouvelles adaptées aux réalités économiques actuelles et à venir. C’est ce que renseignent les ‘’Perspectives économiques en Afrique centrale 2020’’ de la Banque africaine de développement. Avant la pandémie, la banque tablait sur une croissance de 3,5% du PIB réel de l’Afrique centrale en 2020. Depuis, le taux a été révisé à -2,5% dans la version le plus optimiste, soit une perte de 6,1 points de pourcentage, et à -4,3% dans le cas le plus pessimiste, soit une perte de 7,8 points.

A en croire la BAD, l’Afrique centrale devrait agir sur le développement de compétences et de capacités adaptées aux réalités économiques. L’absence de diversification des économies, la faiblesse du capital humain, le manque d’emplois décents et de compétences appropriées sont autant de secteurs dans lesquels les pays de l’Afrique centrale doivent s’illustrer afin de sortir la tête de la vague Covid-19.

A en croire le  directeur général Afrique centrale par intérim à la Banque africaine de développement, Solomane Koné, « ces projections sont négativement impactées par des facteurs externes liés à la baisse de la croissance mondiale, à la demande extérieure, aux réductions des investissements et au niveau interne par l’insécurité et l’instabilité politique, les problèmes de gouvernance économique, de déséquilibres macroéconomiques et le manque de diversification économique, etc. »

En 2019, l’Afrique centrale a enregistré un taux de croissance de 2,8%, contre 3,2% pour la moyenne continentale. L’an dernier, les principaux indicateurs macroéconomiques de la région se sont améliorés : inflation de 2,6 % -la plus faible de toutes les régions-, solde budgétaire excédentaire de 0,5 % du PIB -seule région non déficitaire- et déficit de la balance courante à 1,9 % du PIB, soit la meilleure performance du continent.

Luc TOSSOU

229

Be the first to comment on "Covid-19 : L’Afrique centrale doit revoir son modèle économique sinon sa croissance avoisinera -4,3% selon la BAD"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*