Le FMI approuve un allègement de la dette de plus de quatre milliards FCFA en faveur du Burundi

Le président du Burundi, Evariste Ndayishimiye

Le conseil d’administration du FMI a approuvé un allègement de la dette de 7,63 millions de dollars sur les trois prochains mois au titre du fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes. A en croire l’institution de Breton woods, un allègement supplémentaire portant sur la période allant du 14 octobre 2020 au 13 avril 2022 sera accordé sous réserve des ressources disponibles au titre du fonds fiduciaire ARC et le total pourrait monter jusqu’à 24,97 millions de dollars soit plus de 14 milliards FCFA sur les 21 prochains mois.

La pandémie touche le Burundi de deux manières : une flambée nationale qui évolue et les répercussions économiques de la conjoncture mondiale et régionale. Les projections de croissance économique pour 2020 ont été révisées à la baisse de 5,3 points de pourcentage : une contraction de 3,2 % est maintenant attendue. La pandémie a exacerbé les problèmes économiques préexistants et crée des besoins considérables de financement extérieur en 2020 et en 2021, principalement en raison d’une baisse des exportations, de besoins élevés d’importation et d’une baisse des envois de fonds des travailleurs expatriés. La pandémie crée aussi des besoins considérables de financement du budget, qui devront être satisfaits principalement par des sources extérieures.

« L’allègement du service de la dette accordé par le FMI au titre du fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes permettra de dégager des ressources publiques pour faire face à la pandémie. Les autorités sont déterminées à utiliser ces ressources supplémentaires pour s’attaquer à la pandémie de Covid-19 de manière transparente et se sont engagées à entreprendre et à publier un audit ex post des dépenses liées à la pandémie. Il sera important de réviser les priorités de dépenses en faveur des dépenses de santé et d’autres dépenses sociales prioritaires en fonction des besoins », le directeur général adjoint et président par intérim du FMI, Mitsuhiro Furusawa.

Luc TOSSOU

142

Be the first to comment on "Le FMI approuve un allègement de la dette de plus de quatre milliards FCFA en faveur du Burundi"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*