La Grande Bretagne débourse plus de 12 milliards FCFA pour lutter contre le criquet pèlerin

Le Directeur général de la FAO Qu Dongyu

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a renseigné le jeudi 23 juillet 2020 que le Royaume-Uni a versé une contribution de 17 millions de GBP, livres sterling, destinés à soutenir les efforts en vue d’anticiper et de faire face à la recrudescence actuelle du criquet pèlerin dans certaines régions d’Afrique, du Proche Orient et de l’Asie du sud-ouest. «Nous remercions une fois de plus le Royaume-Uni pour son soutien sans faille, qui contribuera grandement à nous aider à préserver la sécurité alimentaire et les moyens d’existence d’agriculteurs vulnérables et de leurs familles en Afrique et en Asie, face à la menace acridienne», a déclaré le directeur général de la FAO, Qu Dongyu.

Les fonds proviennent du Département du développement international du Royaume-Uni (DFID) et s’ajoutent à la contribution de huit millions de GBP soit 5,7 milliards FCFA versée cette année en réponse à l’appel lancé contre le criquet pèlerin.

Grâce au soutien de la FAO, 1,3 million de tonnes de cultures ont été protégées. Une quantité qui permet de nourrir près de 9 millions de personnes pendant une année entière. Toutefois, la recrudescence ne présente aucun signe de ralentissement dans la Corne de l’Afrique et pourrait même s’intensifier en Asie du sud-ouest. Selon la plateforme de La FAO consacrée au criquet pèlerin, il y a toujours un sérieux risque que les essaims migrent de la Corne de l’Afrique vers l’Inde et le Pakistan. L’Afrique de l’Ouest pourrait faire face à une invasion. Les fortes pluies printanières qui ont touché une grande partie de l’Afrique de l’Est n’ont fait qu’améliorer les conditions de reproduction du migrateur nuisible le plus destructeur au monde et les essaims de la prochaine génération pourraient être encore plus importants que ceux qui font ravage actuellement. «Bien que d’importants progrès aient été accomplis dans la lutte contre le criquet pèlerin, un soutien prolongé est essentiel pour contenir la menace. La capacité à détecter le criquet pèlerin suffisamment tôt est cruciale, y compris au moyen de technologies et de partenariats, et pour cela nous devons travailler ensemble», a déclaré M. Qu.

Le dernier appel lancé par la FAO pour lutter contre le criquet pèlerin vise à récolter 311,6 millions d’USD pour enrayer la recrudescence qui touche la Corne de l’Afrique, le Yémen, l’Afrique de l’Ouest, le Sahel et l’Asie du Sud-Ouest. À ce jour, 182 millions d’USD ont été versés ou promis. Il manque donc encore 129,6 millions d’USD.

Luc TOSSOU  

119

Be the first to comment on "La Grande Bretagne débourse plus de 12 milliards FCFA pour lutter contre le criquet pèlerin"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*