Covid-19 : Les villes supportent le poids de la crise avec 90% des cas signalés

Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres

« Les villes supportent le poids de la crise, leurs systèmes de santé sont mis à rude épreuve et leurs services d’eau et d’assainissement restent insuffisants, entre autres problèmes ». C’est en ces termes que le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU), António Guterres, a renseigné sur le constat par rapport aux couches vulnérables à la Covid-19. A en croire celui-ci, les zones urbaines sont l’épicentre de la pandémie de la Covid-19 et comptent 90% des cas signalés, selon la note de synthèse. Cependant, la densité urbaine ne rime pas avec une transmission plus élevée du virus. « Le moment est venu de repenser et de refaçonner le monde urbain », a dit le secrétaire général de l’ONU. « Nous avons aujourd’hui la possibilité de mieux nous relever, en construisant des villes plus résilientes, plus inclusives et plus durables. »

La directrice exécutive d’ONU-Habitat, Maimunah Mohd Sharif, a déclaré : « La note du secrétaire général est un instrument puissant pour nous mettre sur la bonne voie face à la crise et aussi pour saisir l’opportunité de faire les choses différemment dans la reprise, afin de créer des villes plus vertes, plus saines et plus résilientes. Le potentiel de transformation de l’urbanisation vers la réalisation des Objectifs de développement durable ne peut être perdu. Ce moment ne peut être raté. »

La pandémie a révélé de profondes inégalités, en particulier dans les zones pauvres. La note de synthèse sur les villes et la Covid-19 présente trois grandes recommandations dont veiller, tout au long de la lutte contre la pandémie, à aborder les inégalités et les déficits de développement à long terme et à préserver la cohésion sociale ; renforcer les capacités des administrations locales en resserrant la coopération entre les autorités locales et nationales et poursuivre un relèvement économique vert, résilient et partagé.

« Nos programmes continuent de s’attaquer aux causes profondes et aux manifestations des déficits de développement qui déstabilisent les pays et les villes, a déclaré l’administrateur du PNUD, Achim Steiner. Conformément au cadre de réponse socio-économique de l’ONU, le PNUD a rapidement mis à disposition des ressources importantes, tant techniques que financières. Nous avons réorienté certains projets pour répondre aux besoins urgents et nous venons de lancer un mécanisme de soutien financier de 100 millions de dollars soit près de 56 milliards FCFA pour tirer parti des progrès réalisés grâce aux fonds que nous avons mis à disposition des pays lorsque la pandémie a frappé », a-t-il ajouté.

Luc TOSSOU

149

Be the first to comment on "Covid-19 : Les villes supportent le poids de la crise avec 90% des cas signalés"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*