Des pertes fiscales de 214,466 milliards FCFA au Burkina Faso en 2019

Le président du Burkina Faso, Roch Kaboré

« Les pertes de recettes fiscales de l’ordre de 214,466 milliards FCFA estimées dans la Loi de finances rectificative 2020, seraient en grande partie imputables aux dépenses fiscales surtout aux mesures dérogatoires de la riposte à la Covid-19 », a indiqué le Secrétaire exécutif du Centre d’étude et de recherche appliquée (CERA-FP), Hermann Doanio. En effet, une note de conjoncture du Centre d’étude et de recherche appliquée (CERA-FP) révèle que l’Etat a émis 911 mesures dérogatoires en 2019, dont le montant est estimé à 76 078 011 748 FCFA contre 68 911 411 284 FCFA en 2018. Ce qui crée une hausse de 7 166 600 464 francs CFA.

Les entreprises sont les grandes bénéficiaires avec 72,51% des avantages fiscaux. Les ménages occupent la deuxième place avec 13,78%, l’administration publique arrive en troisième position avec 8,32% et les programmes et projets. La part des ménages a baissé de 2,7 points passant de 14,85% en 2018 à 12,1% en 2019.

La prépondérance des droits de douane est liée à la contrepartie nationale dans les dépenses des projets sur financements extérieurs et aux sociétés minières qui bénéficient également des exonérations de droits de douane au titre des importations de matériels. Ces mesures dérogatoires concernent les droits de douane (40,24%), l’impôt sur les sociétés (20,85%) et la Taxe à valeur ajoutée (TVA) intérieure (19,79%).

Luc TOSSOU

16

Be the first to comment on "Des pertes fiscales de 214,466 milliards FCFA au Burkina Faso en 2019"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*