Bénin : La SHR lance la plateforme Orhoda, demain à Abomey-Calavi ( Vers un gros marché virtuel panafricain)

La Société Houinsavi Rubens (SHR) s’apprête à lancer les activités entrant dans le cadre de la promotion des produits africains. En vue de donner de la visibilité à ces derniers, des jeunes béninois ont mis en place un marché numérique.

Le lancement de la plateforme Orhoda aura un impact positif sur les échanges intra-africains. En effet, le marché virtuel de la SHR vient répondre à un besoin croissant de visibilité dont souffrent les productions africaines. « Il suffira à une entreprise de s’inscrire sur cette plateforme pour que tout internaute puisse, sans se déplacer, être en mesure de regarder ses produits et les acheter. De même, Orhoda brise les barrières de la distances et donc des frontières entre les populations africaines puisque tous les produits africains y sont disponibles, les internautes peuvent choisir d’acheter des produits africains fabriqués dans un Etat autre que le leur », a fait savoir Rubens Houinsavi.

La plateforme Orhoda sera lancée demain samedi 14 novembre 2020 à l’UAC Start up Valley dans la commune d’Abomey-Calavi. Ce marché virtuel créé par la SHR dont le directeur général est Rubens Houinsavi et le directeur de la logistique, Brice Fanou, est une grande opportunité pour les productions africaines. « Orhoda est le marché africain par excellence. Sur cette plateforme, ne sera disponible que ce qui a été produit en Afrique. C’est comme avoir accès à tout ce que les artisans, producteurs et petites, moyennes et grandes entreprises africaines ont produit », a confié Brice Fanou.

La plateforme Orhoda est aussi une occasion offerte aux africains de pratiquer du ‘’Drop shipping’’. Il ressort que les internautes pourront bénéficier de pourcentages sur les commandes quand elles aboutissent.

A en croire Brice Fanou, l’idée de la mise en place de la plateforme Orhoda a germé dans le cœur de ses collègues et lui, face au constat selon lequel peu de PME africaines pouvaient s’offrir de la visibilité puisqu’elles n’ont généralement pas les moyens de s’assurer les services des canaux de communication qui s’offrent à elles. Ainsi, selon les explications complémentaires apportées par Rubens Houinsavi, beaucoup de Petites et moyennes entreprises africaines souffrent et font souvent banqueroute, non pas parce que leurs produits ne sont pas à la hauteur des attentes des consommateurs mais, malheureusement parce que ceux-ci ne connaissent pas l’existence de ces sociétés.

Nafiou OGOUCHOLA

127

Be the first to comment on "Bénin : La SHR lance la plateforme Orhoda, demain à Abomey-Calavi ( Vers un gros marché virtuel panafricain)"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*